NOTRE MISSION

Notre mission > Dans les bidonvilles

Dans les bidonvilles

Au cœur de Manille, des milliers de familles vivent quotidiennement la misère des bidonvilles. Pour répondre aux besoins fondamentaux de ces communautés pauvres, la fondation a créé un programme visant à responsabiliser les parents pour qu’ils soient eux-mêmes acteurs du changement.

À l'écoute des communautés urbaines pauvres

Avant d’ouvrir un centre, à la demande de ces familles, nous évaluons d’abord la situation des lieux par une immersion de nos équipes et des enquêtes approfondies de terrain par des questionnaires réalisés au porte à porte. Si l’enquête montre que l’ouverture d’un centre est favorable, ANAK-Tnk lance un centre de jour au plus proche des familles.

Aujourd’hui ce sont 11 centres de jour qui se sont ouverts dans différents bidonvilles de Manille. De nouvelles ouvertures sont à l’étude. 

Plus qu’une simple présence et un lieu convivial, un centre accueille différents programmes d’actions concrètes autour de la nutrition, de l’éducation, de la santé, de la formation et du suivi des familles voisines.

Nos actions au cœur des bidonvilles

Nos actions au cœur des bidonvilles

Pour mieux se nourrir
Distribution de repas complets quotidiens, détection de la malnutrition et suivi à long terme.
Pour l'accès à la santé
Check-up médicaux, suivi santé, formation hygiène. Des gestes quotidiens simples qui changent des vies.
Pour l'éducation des plus petits
Distribution de repas complets quotidiens, détection de la malnutrition et suivi à long terme.
Pour accompagner les familles
Formations tout au long de l’année, où les parents reçoivent des conseils pour améliorer leur vie quotidienne. L’objectif est de les rendre acteurs de leur changement et de la vie du centre.

Les community workers

Ce sont des mamans ou papas des bidonvilles, sans emploi, dont les enfants sont bénéficiaires de ANAK-Tnk et qui s’investissent dans le programme. Ils reçoivent des formations pour prendre part aux activités avec les enfants et faire vivre les centres de jour. Ils bénéficient pour cela d’une indemnité. L’objectif est de développer l’autonomisation des familles des bidonvilles pour créer un cercle vertueux qui rayonne sur toute la communauté locale.

"Le soutien scolaire du centre de ANAK-Tnk m’aide beaucoup, car mon rêve c’est de devenir médecin.
Comme ça, je pourrai aider tout le monde ici."

Angela 9 ans
Chiffonnière 

Quelques chiffres

3988

Bénéficiaires

8

Centres de jour

54

Mamans volontaires des bidonvilles

Angela 9 ans, chiffonnière

Pieds nus, un gros sac plastique harnaché sur le dos, les yeux pétillants et pleine d’assurance, Angela est fière de nous parler de son quotidien.

Bénéficiaire de nos actions pour les familles des bidonvilles, Angela, chiffonnière, suit le soutien scolaire de l’un de nos centres de jour à côté de la décharge de Manille.

« Le matin je vais à l’école publique, je suis en grade 3 (équivalent CE2) et le reste de la journée si maman n’a pas assez d’argent pour les repas, je vais récupérer ici sur la décharge du plastique, des boîtes de conserve et du carton. Ça me fait quelques pesos que je donne à maman. Parfois à l’école les autres enfants se moquent de moi mais ça ne dure pas, eux ils ne savent rien faire pour aider leur famille ! Maman me pousse à bien continuer l’école, et le soutien scolaire du centre de ANAK-Tnk m’aide beaucoup, car mon rêve c’est de devenir médecin.

Comme ça, je pourrai aider tout le monde ici. »

Vous souhaitez recevoir régulièrement les actualités d’ANAK-Tnk ? Indiquez-nous votre adresse mail ainsi que votre langue.